"Je rejette toute forme de racisme": Dua Lipa se défend des accusations d'antisémitisme

La chanteuse et ses belles-soeurs Gigi et Bella Hadid sont visées par une publicité publiée dans le New York Times, qui critique vivement leur position sur le conflit israélo-palestinien.

Qualifiée "d'antisémite", Dua Lipa s'en défend dans un long message partagé sur Twitter. La chanteuse britannique apparaît, aux côtés de ses belles-soeurs les mannequins Gigi et Bella Hadid, dans une publicité acide, publiée ce week-end dans le New York Times. Financée par l’organisation juive du rabbin Shmuley Boteach, "World Values ​​Network", elle critique vivement la position des trois jeunes femmes sur le conflit israélo-palestinien.

Les sœurs Hadid ont toujours exprimé haut et fort, notamment sur Instagram, leur soutien à la patrie de leur père palestinien, Mohamed Hadid. Dua Lipa, elle, est en couple avec leur frère, Anwar Hadid. L'encart publicitaire décrit les trois célébrités comme des "méga-influenceuses" qui ont "accusé Israël de purification ethnique" et "vilipendé l’État juif". Une version en ligne de cette publicité, encore plus virulente, les accuse de répandre "de la bile antisémite pour diaboliser le peuple juif".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Je rejette catégoriquement les accusations fausses et effroyables qui ont été publiées aujourd’hui dans la publicité du New York Times diffusée par 'World Values ​​Network'", lance Dua Lipa dans son message.

"Solidaire de toutes les personnes opprimées"

La chanteuse estime que "c’est le prix à payer pour défendre les droits de l'Homme en Palestine, contre un gouvernement israélien (...) accusé de persécution et de discrimination". 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Je défends cette position parce que je crois que tout le monde - juifs, musulmans et chrétiens - a le droit de vivre en paix en tant que citoyens égaux dans l’État de son choix”, poursuit-elle, avant d'ajouter:

"Le World Values ​​Network utilise sans honte mon nom afin de donner de la visibilité à son horrible campagne, avec des mensonges et de fausses déclarations évidentes sur qui je suis et ce pour quoi je me bats".

Dua Lipa conclut en rappelant être "solidaire de toutes les personnes opprimées", et rejeter "toute forme de racisme".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :