"Reis" : le film sur Erdogan

Atelier des modules, franceinfo

Erdogan en rêvait, le cinéma turc l'a fait : un film à sa gloire qui sort en plein référendum sur la constitution pour

lui donner les pleins pouvoirs. Pendant deux heures, le film nous fait découvrir sa vie, son oeuvre. Lui, le courageux gamin des quartiers pauvres d'Istamboul, qui se fait appeler Reis, c'est-à-dire le chef, depuis sa plus tendre enfance. Les scénaristes ont trouvé que cela pourrait faire aussi un bon titre.

Deux nouveaux épisodes malgré le manque d'engouement

Dans la bande-annonce, le petit garçon qui incarne Erdogan regarde son grand-père se faire frapper par un militaire pour avoir lancé un appel à la prière en arabe : une pratique interdite jusqu'en 1950 dans cette République laïque. Le jeune garçon prend le relai de son grand-père à terre. Le film ne connaît pas le succès à sa sortie le 3 mars dernier. Sur les 300 salles où il est à l'affiche, une trentaine déprogramme Le chef. Le film a coûté huit millions d'euros, mais rien n'est trop beau pour le président : deux autres épisodes vont bientôt sortir.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Pays-Bas : pas de percée de l'extrême droite
Présidentielle 2017: Emmanuel Macron en quête d’adoubement à Berlin
Présidentielle : Benoît Hamon détaille son programme
Rencontre Merkel-Macron : le candidat soigne sa stature internationale
Benoît Hamon : inflexion à gauche

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages