Les Reines du shopping : comment le tournage a-t-il pu avoir lieu malgré le confinement ?

·1 min de lecture

Après une première édition spéciale célébrités remportée haut la main par Haspatou Sy (malgré une belle résistance de Roselyne Bachelot), cinq nouvelles personnalités médiatiques ont accepté de participer aux Reines du shopping ! Depuis ce lundi 4 janvier, Sylvie Tellier, Lio, Arielle Dombasle, Séverine Ferrer et Carine Galli écument à tour de rôle les boutiques parisiennes pour trouver le look parfait. Toutes ont 2h30 et un budget de 450 euros pour trouver une tenue s’inscrivant dans le thème « Osez la couleur en hiver ! » et convaincre Cristina Cordula. Cette semaine de compétition inédite a, comme les épisodes à venir des Reines du shopping, été tournée dans des conditions très spéciales. Comme le rapporte Télé-Loisirs, l’émission a maintenu ses tournages en novembre dernier malgré le deuxième confinement et la fermeture des commerces jugés « non-essentiels »… dont les boutiques de prêt-à-porter et d’accessoires. Cristina Cordula a expliqué pourquoi les candidates ont tout de même pu faire leur shopping malgré ces fermetures.

En novembre dernier, les commerçants n’ont effectivement pas ouvert au public pour respecter la réglementation… mais ont quand même accueilli les caméras des Reines du shopping. « Quand les boutiques ont dû fermer, elles nous ont ouvert comme des showroom privés, c'était super sympa. Elles ont vraiment joué le jeu, a expliqué Cristina Cordula à Télé-Loisirs. Lors du deuxième confinement, c'était compliqué, les commerçants voulaient travailler. » En venant (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Nikola Lozina et Laura Lempika dévoilent le visage de leur fils dans une nouvelle téléréalité !
Xavier de Moulins : ce coup bas qu’il a osé pour faire ses premiers pas à la télévision
Nicolas Sarkozy : cette action de Carla Bruni qui l’a « terrorisé » et fait craquer lors de leur rencontre
Fabienne Carat : comment Stéphane Plaza l'a aidée à concrétiser son étonnant projet
Jean-Marie Bigard victime de "multiples blocages" sur Facebook : il pousse un coup de gueule