La reine obligée de renoncer à aller à l’église… pour des raisons de sécurité

La tempête Ciara fait des ravages. En France, trente-cinq départements de la moitié nord du pays ont été placés en alerte orange. Au Royaume-Uni, le service météorologique britannique a pris la même décision pour une majorité du pays, y compris l'Angleterre, pays le plus touché par cette tempête hivernale. Et ce, jusqu'au soir de ce dimanche 9 février. En mer, la circulation des ferries entre Calais et Douvres a même été suspendue ce dimanche à midi, "jusqu'à nouvel ordre". L'heure est donc à la vigilance la plus stricte, notamment du côté de Sa Majesté Elizabeth II, qui peut compter sur ses responsables de sécurité malgré quelques failles.

En effet, The Mirror a révélé que les rafales de vent, les menaces d'inondations et les autres nombreuses intempéries ont privé la monarque de 93 ans de sa traditionnelle messe dominicale. Ce dimanche 9 février, la Reine comptait se rendre à l'église Sainte Marie-Madeleine de Sandringham, dans l'est du pays, mais en a été empêchée, compte tenu des vents forts qui balayent la région. Son Altesse Royale, qui a dévoilé son sourire le plus étincelant à Sandringham, devra donc faire preuve de patience.

Et lorsque ce n'est pas la tempête Ciara qui lui fait obstacles, c'est le climat houleux à Buckingham qui l'importune. Après une année 2019 compliquée, suite à l'implication du prince Andrew dans le scandale Jeffrey Epstein ou encore à l'hospitalisation de son époux le prince Philippe, Sa Majesté Elizabeth II a débuté l'année 2020 sur fond de scandale.

Retrouvez cet article sur GALA

Rayane Bensetti : son message déchirant, deux ans après la mort de son père
Affaire Sarah Abitbol : Brian Joubert refuse de lâcher Didier Gailhaguet
Gustine (The Voice) explique pourquoi elle a préféré Lara Fabian à Marc Lavoine
Le prince Harry complexé par sa calvitie aurait subi en secret un nouveau traitement à Londres
Meghan Markle et Harry grassement payés pour une conférence : qu’en pense la reine ?