« La reine de la nuit s’en va » : Régine, chanteuse, actrice et icône de la nuit, est morte

© AFP

La reine des nuits parisiennes n’est plus. La chanteuse, comédienne et femme d’affaires Régine est morte dimanche à l’âge de 92 ans. « La reine de la nuit s'en va : fermeture pour cause de longue et grande carrière », annonce un communiqué transmis à l’AFP, écrit par l’humoriste Pierre Palmade à la demande de sa famille. Touche à tout à la forte personnalité et à la voix éraillée reconnaissable, Régine, de son vrai nom Régina Zylbergerg laisse derrière elle des tubes, tels que Les petits papiers, écrite par Gainsbourg, Patchouli Chinchilla ou encore La grande Zoa.

Chanteuse et actrice

Dans les années 1960, elle se produit à l’Olympia, mais aussi au Carnegie Hall de New York, à la conquête de l’Amérique. Elle a inspiré des chansons à de grands noms de la chanson tels que Serge Lama, Barbara ou encore Françoise Sagan. Le chanteur Renaud considérait qu’elle était la dernière représentante historique de la chanson française.

Régine, née de parents juifs polonais en 1929 à Anderlecht en Belgique a échappé de peu à la déportation à Aix-en-Provence à 13 ans grâce à des Français non juifs. « Nous espérons que seront ainsi honorés le Docteur Reibaud, le Docteur Duponois et Soeur Marie-Adrienne, alors Supérieure du Pensionnat de La Nativité qui avait hébergé et caché, à la demande de son père, Régina Zylberberg alors âgée de 13 ans, et ce à l’insu des enseignants, du personnel et des élèves », espérait ainsi en août 2020, Maurice Millon, une des personnes à l'origine d'une stèle pour ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles