La Reine des neiges (M6) : Toutes les inspirations qui ont rendu ce film culte

·1 min de lecture

30 % de girl power
Depuis Raiponce et Rebelle, les princesses ne rêvent plus d’épouser un bel héritier. La Reine des Neiges pousse le bouchon plus loin : zéro prince charmant (ou presque), mais deux Sissi modernes à la tête d’un royaume. La blonde Elsa et la brune Anna, deux sœurs qui vont prendre leur destin en mains.

20 % de “Star Wars” et un soupçon de Marvel
Née avec le pouvoir de lancer des éclairs de glace, Elsa est plus proche d’une héroïne X-Men que de Blanche-Neige. Mais elle rappelle surtout Anakin Skywalker-Dark Vador : comme lui, elle ne parvient pas à contrôler son pouvoir. Le jour de son couronnement, prise de colère, elle plonge son pays dans un éternel hiver. Rester méchante et enfermée ou apprendre à maîtriser la Force ?

5 % d’Hans Andersen
La Reine des Neiges s’inspire très librement d’un conte d’Andersen. Dans l’œuvre originale, une petite fille, Gerda, part délivrer son ami Kay, enlevé par la Reine des Neiges. Andersen n’a pas attendu Disney pour faire vivre un périple initiatique à un personnage féminin.

10 % de féerie nordique
Ces péripéties au pays du Père Noël mettent le folklore scandinave à l’honneur. Soit des cristaux de neige partout, des patinoires, des fjords, des rennes et des trolls. Le design de ces derniers, qui sont très populaires dans les pays du Nord, a été confié à un expert norvégien. Un hôtel éphémère à Québec, entière... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles