La reine Elizabeth II ferme et définitive avec Meghan Markle et Harry : elle leur interdit d’utiliser “Sussex Royal”

Si l'on savait que la reine Elizabeth II ne souhaitait pas que Meghan Markle et le prince Harry utilisent la marque "Sussex Royal", la duchesse estimait que, légalement, rien ne l'y empêchait. En réponse à ceux qui doutent de la légitimité de son objection, la monarque persiste et signe. Ce vendredi 21 février, Omid Scobie, spécialiste des familles royales pour le magazine américain Harper's Bazaar, a partagé sur son compte Twitter un communiqué officiel dans lequel un porte-parole du couple Sussex s'exprime d'une façon très radicale quant à la décision de la reine, qui semble fortement déplaire à Meghan et Harry qui avait dépensé une fortune pour commercialiser la marque.

"Le duc et la duchesse étant concentrés sur leur projet d’établir une organisation caritative et étant données les lois spécifiques au gouvernement britannique quant à l’utilisation du mot ‘Royal’, il a été décidé que leur fondation, lorsqu’elle sera annoncée au printemps, ne sera pas nommée Sussex Royal Foundation", peut-on lire. Aux médias rapportant que Meghan et Harry utiliseront tout de même ce nom, on assure que "le duc et la duchesse de Sussex ne comptent utiliser ‘SussexRoyal’ dans aucun territoire à partir du printemps 2020".

La marque Sussex Royal a été déposée en juin 2019, pour l'exploitation de produits dérivés. Maintenant qu'ils ont quitté la famille royale pour entamer une nouvelle vie en Amérique du Nord - au Canada et sans doute bientôt en Californie -, ce n'est plus d'actualité. Le porte-parole

Retrouvez cet article sur GALA

En privant Meghan Markle et Harry du nom "Sussex Royal", la reine "redéfinit ce qu'est être un 'royal'"
Lady Diana : cette promesse solennelle que le prince William n'a jamais pu tenir
VIDÉO - Ce jeu cruel de Nicolas Sarkozy qui a mis tout le monde "mal à l'aise"
Meghan Markle et Harry, interdits d’utiliser la marque “Sussex Royal”, ont déjà perdu une fortune
Nicolas Sarkozy : bientôt une nouvelle mission pour l'ex-président ?