Reims Polar ou comment trembler avec Matthias Schoenaerts

·1 min de lecture
Matthias Schoenaerts dans Sons of Philadelphia, de Jérémie Guez
Matthias Schoenaerts dans Sons of Philadelphia, de Jérémie Guez

Après Cognac et Beaune, le 38e Festival du film policier se réinvente aujourd'hui en numérique dans l'optique de s'établir à Reims l'année prochaine. Comme le Festival international du film fantastique de Gérardmer 2021, cette nouvelle édition, intitulée « Reims Polar », est virtuelle et visible sur Internet avec, à la clé, plusieurs sections et un jury présidé par Jacques Weber, épaulé par Anne Parillaud, Lucas Belvaux et Jean-Paul Salomé. Au programme, des perles comme La Troisième Guerre, avec Anthony Bajon, qui incarne un militaire dans un Paris sous la menace terroriste, Vaurien avec un Pierre Deladonchamps opportuniste, prêt à tout, qui s'immisce dans un groupe d'amis, l'épatant film iranien La Loi de Téhéran, sorte de Crime et Châtiment sur fond de guerre contre la drogue, ou encore le nouveau film noir de Jérémie Guez, Sons of Philadelphia (en salle le 26 juin).

Romancier et cinéaste, le cinéaste de 33 ans signe un thriller implacable, tourné en anglais, avec un casting international dominé par Matthias Schoenaerts et Joel Kinnaman. Entre tragédie grecque et polar anxiogène, le film confronte deux cousins, issus d'une famille de truands irlandais, qui se heurtent à la mafia italienne. Alors que l'un est une tête brûlée, violent et bravache, l'autre est introverti et prudent. Mais dans les rues sauvages de Philadelphie, comment changer son destin, sans trahir sa famille ? Explications.

Le réalisateur Jérémie Guez © Nelson Gedalof

Le Point Pop : Vous [...] Lire la suite