"Je regrette de ne pas en avoir eu plus" : une quatrième accusatrice décrit une rencontre très choquante avec Nicolas Hulot

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce sont des témoignages glaçants. Un numéro d'Envoyé Spécial, jeudi 25 novembre 2021, est revenue sur les accusations portées par plusieurs femmes contre Nicolas Hulot. Parmi eux, il y a celui d'une femme qui aurait travaillé avec lui alors qu'il était aux commandes d'Ushuaïa en 2001. Elle a expliqué que pour elle c'était très difficile d'en parler mais elle en avait besoin. Son histoire se serait déroulée en septembre 2001 lors de la première réunion de travail qu'elle aurait eu avec l'ancien ministre, qui était son supérieur. A la fin de cette réunion, alors qu'ils étaient que tous les deux dans le bureau, selon elle, Nicolas Hulot l'aurait embrassée à pleine bouche.

"Je recule. Je suis choquée, je prends mes affaires et je m'en vais", a-t-elle ainsi confié à la journaliste. A ce moment-là, alors qu'elle est mère célibataire avec un enfant en bas âge, elle a expliqué qu'elle avait besoin de ce travail. "Je pense que la baffe serait partie si je n'avais pas eu ce rapport de subordination et si je n'avais pas eu besoin de ce travail." "Il me saute dessus comme si j'étais à sa disposition, comme si c'était un pouvoir (...) C'est tellement inatendu que ça ne peut qu'être choquant. C'est inadmissible." Elle lui aurait alors dit qu'il n'était pas possible qu'elle puisse avoir une relation avec lui. "Il me dit : 'c'est dommage'".

Nicolas Hulot n'aurait pas voulu s'excuser

Quelques minutes plus tard, Nicolas Hulot lui aurait laissé un message vocal. (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Affaire Gabby Petito : le déchirant message de sa mère pour le premier Thanksgiving sans elle
Une femme violée par deux hommes et immolée à l'aide de gel hydroalcoolique
TEMOIGNAGE. "Nous avons tout largué pour naviguer à travers le monde"
Alexia Daval : crises, malaises, absences, blackout… Son mari Jonathann l'a-t-il empoisonnée à petits feux ?
Il préfère détruire sa maison plutôt que d'être arrêté par les gendarmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles