Régionales 2021: un report plutôt que le vote par correspondance?

Romain Herreros
·Journaliste politique
·2 min de lecture
Le premier ministre Jean Castex s'exprimant depuis Matignon  (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT via Getty Images)
Le premier ministre Jean Castex s'exprimant depuis Matignon (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT via Getty Images)

POLITIQUE - “Jean-Louis Debré voulait profiter de la nuit pour le peaufiner”. En amont de la remise du rapport sur la tenue des élections régionales et départementales, Matignon faisait savoir ce vendredi 13 novembre que l’ancien président du Conseil constitutionnel avait mis du cœur à l’ouvrage en accomplissant la mission confiée par Jean Castex: étudier les conditions dans lesquelles ces deux scrutins pouvaient se tenir malgré les contraintes imposées par la crise sanitaire.

Ce document, remis en fin de matinée au Premier ministre, propose ainsi plusieurs recommandations à l’exécutif. La première est de “dévoiler les intentions du gouvernement le plus rapidement possible”, souligne-t-on à Matignon, afin que les différentes forces politiques puissent se positionner et ainsi fourbir leurs armes pour les discussions qui suivront la remise du rapport.

Un cycle de concertation transpartisan est prévu dans les prochains jours avant que l’exécutif ne dévoile définitivement son projet. Il fera ensuite l’objet d’une loi qui, espère Matignon, sera promulguée dans la deuxième quinzaine de février. Un calendrier que le Premier ministre a confirmé dans la foulée.

Les régionales avant la présidentielle 2022

La proposition phare formulée par Jean-Louis Debré est de reporter la date des élections. Initialement prévues en mars, elles auraient lieu à la fin du mois de juin 2021. Avec, comme lors des élections municipales, une clause de revoyure prévue début juin qui entérinera la date après avoir observé les recommandations du Conseil scientifique.

À la différence près que ce ne serait pas ce...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.