Régionales 2021 en Paca: Renaud Muselier écarte tout accord avec LREM mais sans renier son soutien

Romain Herreros
·Journaliste politique
·2 min de lecture
Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur photographié le 28 avril (illustration) (Photo: NICOLAS TUCAT via AFP)
Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur photographié le 28 avril (illustration) (Photo: NICOLAS TUCAT via AFP)

POLITIQUE - Le feuilleton des régionales en Paca se poursuit. Après une réunion de crise organisée en urgence au siège des Républicains ce mardi 4 mai, Renaud Muselier a annoncé que “la colonne vertébrale” de sa liste “sera naturellement LR”, alors que le projet d’alliance avec LREM a littéralement mis le feu au parti de la rue de Vaugirard, qui lui a demandé une “clarification”.

Dans un communiqué initialement prévu dans la matinée mais diffusé dans l’après-midi, le président sortant a donc donné des gages à sa formation politique, tout en veillant à ne pas rejeter la main tendue par Jean Castex. “Le premier ministre m’a apporté son soutien (...). Je veux donc redire clairement comme je le dis depuis le début qu’il n’y a pas et il n’y aura pas d’accord à quelque niveau que ce soit avec En Marche, pas plus qu’avec d’autres appareils, mais je suis sensible à tous les soutiens qui se manifestent”, écrit Renaud Muselier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Refusant la “nationalisation des scrutins locaux”, le président de la région Paca annonce une liste “qui sera fidèle à la majorité régionale plurielle avec nos alliés naturels et des personnalités de la société civile, et de tout ceux qui voudront contribuer avec nous au succès de notre projet régional”. Une façon pour Renaud Muselier de ménager son parti, tout en s’assurant de ne pas voir émerger une liste LREM face à lui.

D’autant que la candidate initialement pressentie pour mener la liste macroniste dans la région, la ministre Sophie Cluzel, affiche justement un CV “société civile”. Et don...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.