Regardez à quoi ressemble Mars vue par Perseverance en temps réel !

Xavier Demeersman, Journaliste
·1 min de lecture

Pour l’instant, le nouveau rover de la Nasa surnommé Perseverance est toujours encapsulé dans son vaisseau de croisière avec le drone-hélicoptère Ingenuity. 99, 5 % du voyage a été effectué et il ne leur reste plus que deux petits millions de kilomètres à parcourir jusqu'à Mars au moment où nous publions ces lignes !

Position du vaisseau transportant Perseverance le 17 janvier à 17 h 11. Dans 24 heures, il plongera dans l'atmosphère de Mars pour se poser sept minutes plus tard dans le cratère Jezero. Suivez sa position en temps réel sur Nasa's Eyes. © Nasa's Eyes
Position du vaisseau transportant Perseverance le 17 janvier à 17 h 11. Dans 24 heures, il plongera dans l'atmosphère de Mars pour se poser sept minutes plus tard dans le cratère Jezero. Suivez sa position en temps réel sur Nasa's Eyes. © Nasa's Eyes

Dans 24 heures, le rover sera déposé en douceur dans le cratère Jezero par le SkyCrane, au terme d’une séquence éprouvante pour toutes les équipes qui participent à cette mission depuis de nombreuses années, séquence qu’ils ont surnommée « sept minutes de terreur » (comme en 2012, lors de l’atterrissage de Curiosity). L’expression n’est certainement pas excessive au vu de l’enjeu colossal : un engin de cette valeur (2,7 milliards de dollars), sophistiqué (lire à ce sujet Des technologies du rover Perseverance reprises sur Terre) et dont la mission est de rechercher des traces de vie ancienne sur Mars ainsi que de préparer l’exploration humaine de la planète rouge, on comprend combien seront cruciales ces sept longues minutes.

Nasa's Eyes vous propose une simulation en temps réel (on peut aussi l'accélérer) de la séquence Entry, Descent and Landing (EDL) qui attend Perseverance jeudi 18 février à partir de 21 h 30. © Nasa
Nasa's Eyes vous propose une simulation en temps réel (on peut aussi l'accélérer) de la séquence Entry, Descent and Landing (EDL) qui attend Perseverance jeudi 18 février à partir de 21 h 30. © Nasa

Comme le rappelle Olivier Sanguy dans l’interview qu’il nous a consacré : « si le largage du bouclier ne se fait pas, c'est terminé. Si le parachute ne s'ouvre pas, c'est terminé. Si le SkyCrane ne se détache pas, c'est terminé. Si le petit dispositif qui doit couper les câbles par lesquels le rover descend dès qu'il touche le sol ne fonctionne pas, c'est terminé. Le SkyCrane irait alors s'écraser au loin, traînant lamentablement le rover derrière lui. Ou il resterait en vol et finirait par...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura