Ce regard d'Angela Merkel exprime toute la détresse des politiques face à Donald Trump

Matthieu Balu
Ce regard d'Angela Merkel exprime toute la détresse des politiques face à Donald Trump

INTERNATIONAL - Même pour Angela Merkel et son calme légendaire, impossible de rester impassible à côté de Donald Trump et ses manières. Au sortir d'une visite d'État aux USA, la chancelière allemande a fait les frais d'une nouvelle sortie du président américain sans pouvoir s'empêcher d'avoir la plus révélatrice des réactions, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article.

À la fin d'une conférence de presse où plusieurs points de discordes, notamment la place de l'OTAN, ont été abordés par les deux dirigeants, un journaliste allemand a évoqué un thème dont le chef d'État se serait bien passé: les écoutes qu'auraient, d'après l'administration Trump, mises en place son prédécesseur Barack Obama. En évoquant le fait qu'aucune preuve ne vient étayer ces accusations, surtout depuis les dénégations des services secrets britanniques accusés d'avoir collaboré à l'espionnage, la question a déclenché chez Donald Trump une réponse de son cru.

Après s'en être pris au journaliste, et avant d'expliquer que jamais il n'avait lui-même accusé l'administration Obama, le président américain s'est tourné vers Angela Merkel lui assénant: "Voilà au moins une chose que nous avons en commun." Une phrase qui fait directement référence aux révélations d'Edward Snowden en 2013. Ce dernier avait révélé l'existence d'un vaste système de surveillance des données, parmi lesquelles les conversations téléphoniques privées de plusieurs chefs d'État, dont Angela Merkel.

Mettre en parallèle une révélation qui, à l'époque, avait terni les relations germano-américaines et provoqué une enquête côté allemand, avec des allégations que rien ne vient prouver, voilà qui tiendrait dans un autre contexte du dérapage diplomatique. Mais chez Donald Trump, c'est l'occasion d'éviter une question embarrassante... posée par un journaliste allemand, et non américain, comme l'ont regretté de nombreux internautes.

Lire aussi :

Donald Trump a-t-il ignoré l'offre de poignée de main de Angela...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages