Refus. En Espagne, bas les masques à la plage !

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Deux jours après l’entrée en vigueur, mardi 30 mars, d’une mesure rendant obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics ouverts, le gouvernement espagnol va rétropédaler, car plusieurs régions autonomes refusent de l’appliquer sur les plages.

Porter un masque à la plage ? “Pourquoi pas pendant la sieste ? Pendant les balades au bord de la mer juste avant de piquer une tête ? Ou quand vous rêvassez à l’ombre d’un arbre sans autre compagnon qu’une coccinelle à sept points ?” ironise Gari Durán sur le site conservateur El Español.

L’éditorialiste fustige une mesure visant à rendre obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics ouverts, entrée en vigueur sur le territoire espagnol mardi 30 mars. Celle-ci se greffe à un décret royal pris l’été dernier en Espagne pour définir une “nouvelle normalité” face à la crise sanitaire.

À lire aussi: Santé. L’Espagne va tester des vaccins contre le Covid-19 chez les plus jeunes

Mais le gouvernement central, à Madrid, doit revoir son plan, car plusieurs régions autonomes – dont les très touristiques îles Canaries et Baléares – refusent d’appliquer à la plage l’obligation du port du masque. Elles estiment que la distanciation d’au moins 1,5 mètre suffit à empêcher les contaminations à l’air libre.

Par ailleurs, d’après El Periódico de Catalunya :

Certains médecins ont prévenu qu’il était ‘un peu exagéré’ de porter un masque à l’extérieur tant que les distances de sécurité étaient respectées.”

Une loi lancée par les socialistes

Aussi, la ministre de la Santé espagnole, la socialiste Carolina Darias, a reconnu mercredi 31 mars qu’elle travaillait, en collaboration avec

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :