Refus d'obtempérer à Paris: une information judiciaire ouverte à l'encontre des trois policiers

Les policiers ont repéré le véhicule dans lequel l'un des passagers ne portait pas sa ceinture dans une rue du 18e arrondissement à Paris. - Staff
Les policiers ont repéré le véhicule dans lequel l'un des passagers ne portait pas sa ceinture dans une rue du 18e arrondissement à Paris. - Staff

Le parquet de Paris annonce ce mardi l'ouverture d'une information judiciaire pour "violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner", alors que la passagère d'un véhicule dont le conducteur refusait de se soumettre à un contrôle a été tuée par des tirs de policiers, samedi, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

En attendant de nouvelles expertises, les policiers sont relâchés sans suite, leur garde à vue ayant été levée. Cependant, cela ne veut pas dire qu'ils ne seront pas reconvoqués plus tard en vue d'une possible mise en examen. Un appel à témoins doit également être diffusé ce mardi par l'IGPN, à la demande du parquet.

"L'information judiciaire permettra de retracer avec précision le déroulement des faits et de déterminer les circonstances exactes d'usage de leur arme par les policiers", précise la procureure dans un communiqué consulté par BFMTV.com.

Une course-poursuite interrompue par des tirs policiers

Samedi, trois policiers circulant à vélo remarquent que l'un des passagers d'un véhicule, dans le XVIIIème arrondissement de Paris, ne porte pas de ceinture de sécurité. Mais alors qu'ils tentent d'interpeller le conducteur de la voiture, celui-ci cherche à leur échapper, refusant de se soumettre à un contrôle.

Selon les policiers, interrogés par la suite, le véhicule aurait donc pris la fuite, roulant notamment à contresens, avant de se retrouver bloqué par d'autres voitures. Là, le conducteur aurait, toujours d'après leur version, foncé vers les fonctionnaires, qui décident de dégainer leur arme et d'ouvrir le feu.

L'une des passagère du véhicule, âgée de 22 ans, est morte le lendemain, après avoir été touchée à la tête par les tirs. Le conducteur a également été atteint, mais son pronostic vital n'est plus engagé, explique la procureure dans le communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles