Publicité

Refus d'obtempérer à Aubervilliers : l'avocat du jeune décédé accuse la BAC d'avoir volontairement percuté le scooter

La BAC accusée d’avoir délibérément percuté le deux-roues de Wanys R., mercredi soir ? Me Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille du jeune homme pointe du doigt les policiers et les soupçonne d’avoir « volontairement » percuté le scooter, relaie Le Figaro. Mercredi soir, un scooter monté par deux jeunes est poursuivi dans les rues d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), après un refus de contrôle. Dans une avenue de la ville, le deux-roues est heurté par un véhicule de la brigade anticriminalité (BAC) appelé en renfort. Le conducteur a été tué dans la collision, tandis que le passager a lui été blessé.

À lire aussi Seine-Saint-Denis : le conducteur d’un scooter décède après une course-poursuite avec la police

Des vidéos du choc ont été partagées sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué vendredi soir, l’avocat de la famille de Wanys R. et du passager blessé est revenu sur les images. « La vidéo montre que c'est le véhicule de police qui fait une embardée et qui percute à contresens et volontairement le scooter », a-t-il déclaré. La veille, le parquet de Bobigny avait estimé d’après les premiers éléments de l’enquête que « le conducteur de l'équipage de la BAC était contraint de faire une embardée pour éviter un véhicule qui ne respectait pas une priorité et entrait en collision avec le scooter qui arrivait en sens inverse ».

« Dire qu'il l'a percuté volontairement est une contrevérité »

Avocat des deux policiers à l’avant du véhicule, Me Jérôme Andrei, souligne q...


Lire la suite sur LeJDD