Réforme du code du travail : la phrase polémique d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron – Reuters

Le chef de l’Etat a affirmé qu’il ne cédera rien “ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes”. L’opposition dénonce des propos méprisants.

Emmanuel Macron aurait dû tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de s’exprimer, vendredi 8 septembre à Athènes. Le chef de l’Etat a réaffirmé sa détermination à réformer le code du travail, alors que plusieurs manifestations vont avoir lieu au mois de septembre.

Le chef de l’Etat a ainsi déclaré, à la communauté française “je serai d’une détermination absolue et je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. Et je vous demande d’avoir, chaque jour, la même détermination”. “Fainéants”, un mot qui a fait bondir l’opposition. Jean-Luc Mélenchon a immédiatement réagi : ‘”Abrutis, cyniques, fainéants, tous dans la rue les 12 et 23 septembre !”, dates auxquelles des manifestations sont prévues.

“Quel mépris”

Autre réaction, celle de Martine Aubry, la maire PS de Lille   “Et maintenant toujours de l’étranger, les Français sont des fainéants ! Quel mépris, quelle ignorance !” , et d’un de ses proches, François Lamy, qui ironise.


Marine Le Pen a également réagi, sur Twitter, ainsi que Nicolas Dupont-Aignan.



Pour tenter de “rattraper le coup”, l’Elysée a rapidement réagi. La présidence assure que le terme “fainéants” n’était pas adressé aux Français, mais aux dirigeants politiques, “ceux qui n’ont pas fait les réformes pendant quinze ans”.

Les phrases polémiques d’Emmanuel Macron :