Refonte de l'assurance récolte : le ministre vante un "régime universel de protection"

·1 min de lecture

Le projet de loi sur la réforme de l'assurance récolte, attendue de longue date par le monde agricole, offrira un "régime universel de protection face au changement climatique", a assuré mardi le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie . "Quel plus grand défi que celui du changement climatique lorsque l'on parle des productions agricoles", a déclaré le ministre lors des questions à l'Assemblée nationale, où l'examen du texte doit débuter mercredi, rappelant l'épisode dévastateur de gelées tardives au printemps dernier.

La solidarité nationale doit être aux côtés des agriculteurs

"Notre responsabilité vis-à-vis du monde agricole est bien de leur donner une visibilité, un système qui fonctionne et non pas au fur et à mesure des aides au cas par cas parce qu'un épisode climatique interviendrait", a-t-il insisté.

Il a défendu un projet visant à instaurer un "régime universel de protection de nos agriculteurs face au changement climatique" basé sur "un principe assez simple: (...) il faut que la solidarité nationale soit aux côtés de nos agriculteurs".

 

>> A LIRE AUSSIJulien Denormandie : «Notre agriculture est la plus durable au monde»

Le texte doit "permettre de créer l'architecture de ce nouveau système, accessible, plus lisible, universel", a-t-il poursuivi, tout en reconnaissant qu'il y aurait "de nombreux débats sur les seuils" d'intervention entre agriculteurs, assurances privées et Etat.

"Ma volonté est de pouvoir pousser au maximum ces seuils dans l'intérêt ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles