Redressement judiciaire de British Steel : "Je reste optimiste", estime l'avocat qui a géré le dossier Ascoval

franceinfo
Guilhem Brémond, l'avocat qui a pris en charge le dossier Ascoval, a réagi sur franceinfo au placement en redressement judiciaire de British Steel en Grande-Bretagne.

"Aujourd'hui, on n'est pas en train de parler au passé du projet British Steel, car le projet British Steel c'est une réalité", a affirmé mercredi 22 mai sur franceinfo maître Guilhem Brémond, l'avocat qui s'est occupé du dossier Ascoval, alors que la maison mère de Bristish Steel vient d’être placée en redressement judiciaire par les autorités britanniques.
Le site de Saint-Saulve "est bien financé pour son activité dans les mois qui viennent", assure Guilhem Brémond. Il salue les salariés "attachés à leur entreprise". L'avocat reconnaît qu'ils sont "préoccupés", mais il a "confiance en eux" et se dit "convaincu qu'ils vont y arriver".

franceinfo : Quelle confiance avez-vous en British Steel?

Guilhem Brémond : La situation est préoccupante. British Steel s'est mis en procédure d'administration, une procédure anglaise équivalente de la sauvegarde française. Cela tend à protéger une entreprise pour lui permettre de résoudre ses difficultés et de poursuivre son activité. La recherche de British Steel, c'est une solution de poursuite. Aujourd'hui, on n'est pas en train de parler au passé du projet British Steel, car le projet British Steel c'est une réalité. Ils ont pris effectivement l'entreprise le 15 mai dernier. Ils ont injecté les fonds prévus à ce moment-là. C'est ce projet que nous exécutons aujourd'hui.

Que représente British (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi