Redoine Faïd : retour à la case prison

France 2

Comment le fugitif le plus recherché de France, surnommé "le roi de l'évasion", a-t-il pu se faire arrêter dans l'Oise le 3 octobre dernier ? Frédéric Doidy, chef de l'Office central de lutte contre le crime organisé, fait partie des policiers qui avaient mené la traque en 2013 après son évasion de Sequedin et qui l’ont de nouveau arrêté à Creil il y a une semaine. Il raconte un Redoine Faïd attrapé au saut du lit, "un peu abasourdi". "Il a compris qu'il ne pouvait pas s'échapper, et que c'était de nouveau retour à la case prison".

A Creil, les enquêteurs surveillaient les environs de l'appartement familial des Faïd. Et plus particulièrement l'immeuble où ils soupçonnent une femme de loger le fugitif. Le 3 octobre 2018 à 4 heures du matin, comme le montrent ces photos inédites diffusées dans "Envoyé spécial" le 11 octobre, 80 policiers de la Brigade de recherche et d'intervention ont lancé l'assaut. Après 94 jours de cavale, clap de fin. Le braqueur a été cette fois arrêté en djellaba – et sans perruque, lui qui avait coutume de se grimer lors de ses multiples cavales.

Depuis une semaine, le braqueur est de nouveau derrière les barreaux. Menotté à chaque déplacement et sous la surveillance constante de trois (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi