Recyclage : une seconde vie pour les chaussettes orphelines

Avec ses chaussettes orphelines, la créatrice Marcia de Carvalho habille les Français des pieds à la tête. "Je me suis dit qu’il y avait vraiment quelque chose à faire avec ça, explique-t-elle. J’ai commencé à faire un petit chapeau, un bonnet, un manteau." L’idée prend forme, et le projet Chaussettes Orphelines voit le jour. Marcia de Carvalho récupère des vieilles chaussettes chez Emmaüs ou dans des boutiques, puis les trie par couleurs. Les chaussettes sont ensuite effilochées dans une usine du Pas-de-Calais, jusqu’à obtenir une fibre de laine et de coton, qui deviendra la matière première d’un fil recyclé. Dans l’atelier parisien, les chaussettes sont enfin transformées en jupe, pulls, gilets ou pantalons. Un "made in France" qui a un prix : entre 14 et 22 euros pour une paire de chaussettes recyclées. Limiter son impact sur l’environnement Recycler ses chaussettes a tout de même du bon, surtout pour l’environnement. "Il faut 500 litres d’eau pour fabriquer une paire de chaussettes, (…) l’équivalent d’une dizaine de douches", commente Jihane Benzina, journaliste pour France Télévisions, sur le plateau du journal de 13 Heures. Par ailleurs, "une paire sur trois est fabriquée en Chine, donc il y a un vrai impact sur la planète", ajoute la journaliste, rappelant que l'industrie textile est "la deuxième" industrie la plus polluante, derrière le pétrole.