Le recyclage des sapins de Noël, nouveau défi écologique pour les municipalités

Que faire de son sapin de Noël après les fêtes ? Pas question d'abandonner les arbres sur les trottoirs, la tendance aujourd'hui est au recyclage. En France, la plupart des grandes villes ont mis en place des points de collecte. Cinq millions de sapins de Noël seraient cette année recyclés sur tout le territoire. Dans les Yvelines comme dans de nombreux départements de France, on s'assure de donner une seconde vie aux arbres. "Tout ce qui est déchets végétaux et peut retourner à la terre c'est vertueux", garantit un responsable du service parcs et jardins de la ville de Toussus-le-Noble. Une fois broyés, les déchets verts peuvent servir de compost ou de paillage pour nourrir la terre. Une démarche écologique et économique qui permet "un paillage organique durable", assure Jérôme Buard, secrétaire général des services. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le sac à sapin, si pratique pour descendre l'épineux sans se piquer, est une fausse bonne idée écologique. "Pour le recyclage, il faudra faire d'un côté les déchets verts et de l'autre, le plastique", rapporte Soryan Ouk, directeur de la gestion des déchets Versailles Grand Parc. À Bergerac, les chèvres à la rescousse Dans la commune de Bergerac en Dordogne, on estime que, même périmé, le sapin peut encore faire des heureux. Le verdoyant arbuste peut en effet servir d'aliment pour les chèvres. Après avoir été triés par les huit points de collectes, les sapins sont ensuite convoyés vers les chèvreries des environs. Un menu aussi piquant que revigorant si l'on en croit les valeurs nutritionnelles de l'épineux dont les oligo-éléments et vitamines aideraient les biquettes à affronter les rigueurs hivernales.