Recyclage des déchets : "Attention à ne pas déstabiliser un modèle économique" alerte le président de la Fédération française du bâtiment

franceinfo
Jacques Chanut réagit à la décision du gouvernement d'en finir avec le gaspillage et de réduire l'impact néfaste des déchets générés par les travaux publics, au travers d'un projet de loi.

Le conseil des ministres se penche ce mercredi 10 juillet sur un projet de loi pour mettre fin au gaspillage et renforcer la responsabilité des producteurs avec un texte relatif à l'économie circulaire. Avec ces treize articles, l'idée est de réduire l'impact des déchets sur l'environnement, notamment les déchets du BTP.

"Attention à ne pas déstabiliser un modèle économique", a alerté sur Franceinfo Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB). Chaque année, ce sont quelque cinq tonnes de déchets qui sont produites par personne en France. 70 % proviennent du secteur BTP. Mais "90 % des déchets du BTP sont des déchets inertes, c’est-à-dire les terres, les graviers, les cailloux, le béton et les gros volumes sont retraités" a-t-il expliqué.

Il ne faut pas plus déstabiliser les filières où cela se passe bien et où le déchet est valorisé. Attention à ne pas déstabiliser un modèle économique

Jacques Chanut

à Franceinfo

Pour "3 à 4 % des déchets totaux en France, il y a quelque chose à faire. Je pense au verre, au plastique, au bois, au plâtre. On sait très bien recycler le plâtre mais il n’y a sans doute pas assez de cycles de recyclage, contrairement au verre où il n’existe pratiquement rien. Le bois est très bien trié, mais il n’y a pas de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi