Recul du nombre d'infractions routières en 2018, mais pas des comportements dangereux

LExpress.fr
Si le nombre d'infractions routières a chuté de 18% en 2018 par rapport à 2017, c'est surtout parce que les radars ont été victimes d'une "dégradation massive".

Le nombre d'infractions routières relevées en 2018 a baissé de 18% par rapport à 2017, a annoncé ce mercredi la Sécurité routière. Mais ce chiffre est à prendre avec des pincettes : la baisse du nombre d'infractions est davantage due à la "dégradation massive" des radars qu'au réel recul des comportements dangereux sur la route.  

LIRE AUSSI >> Sécurité routière : le nombre de morts en hausse de 7,3% en mars 

Un total de 19,7 millions d'infractions a été relevé en 2018 par les services de police (hors polices municipales), de gendarmerie et le contrôle automatisé, soit 18% de moins par rapport à 2017 (24 millions hors infractions pour stationnement non payé devenues "forfait de post-stationnement" en 2018). Mais cette baisse du nombre des infractions "ne saurait masquer une augmentation réelle des conduites à risque", estime la Sécurité routière dans un communiqué.  

Pour elle, "cette baisse "mécanique" s'explique principalement par la dégradation massive subie par les radars à la fin de l'année 2018", notamment dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Les contrôles de radars automatiques ont débouché sur 13,6 millions d'infractions à la vitesse en 2018 (-17,6% par rapport à 2017). 

Augmentation des délits routiers

"De nombreux radars vandalisés, hors d'état de produire des messages d'infractions, ont néanmoins continué à enregistrer les vitesses des véhicules, constatant ainsi la multiplication par quatre du nombre des excès de vitesse dans les zones contrôlées, par rapport à la période précédant ces dégradations massives. Le même phénomène était constaté par les radars encore en fonctionnement, marqués par une hausse significative des excès de vitesse qu'ils enregistraient", souligne la Sécurité routière.  

LIRE AUSSI >> L'année 2018 est la moins meurtrière jamais enregistrée sur les routes françaises 

Les autorités s'inquiètent également de l'augmentation des délits routiers (629 601, soit +5,9%), les infractions les plus graves, pour la quatrième année consécutive. Les ...Lire la suite sur L'Express.fr

Recul du nombre d'infractions routières en 2018, mais pas des comportements dangereux

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en hausse de 17,9 % en août

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes stable au mois de juillet

Bison futé : samedi noir sur la route avec un pic de bouchons de 720 km à midi