Le rectorat de Rennes demande (par erreur) aux profs de ne pas manifester, et les met en colère

Bretagne : cette gaffe du rectorat de Rennes sur les manifs anti-RN a mis les profs en colère (Capture d’une partie du mail envoyé par le rectorat de Rennes)
Bretagne : cette gaffe du rectorat de Rennes sur les manifs anti-RN a mis les profs en colère (Capture d’une partie du mail envoyé par le rectorat de Rennes)

ENSEIGNEMENT - Les enseignants de l’académie de Rennes interdits de manifester jusqu’au 7 juillet, second tour des législatives anticipées ? C’est la consigne qu’ont reçue les fonctionnaires, dans un mail émanant du cabinet du recteur de l’académie mardi 11 juin vers 17h, selon 20 Minutes et Ouest France.

Ce message indiquait en effet qu’avec le retour de la période de réserve pour les élections législatives, les fonctionnaires de l’Éducation nationale « étaient tenus de s’abstenir de participer à toute manifestation ou cérémonie publique de nature à présenter un caractère électoral ».

Mais les professeurs et directeurs d’école ne sont pas des fonctionnaires d’autorité et devraient donc pouvoir manifester. Ce mail a provoqué un tollé chez les enseignants et les syndicats de l’Éducation nationale ont interpellé le rectorat pour demander une rectification. C’est notamment le cas de Guislaine David, porte-parole de la FSU-SNUIPP, sur X.

Une erreur de destinataires

Le rectorat de Rennes a finalement rétropédalé quelques heures plus tard en plaidant l’erreur de destinataires. « Ce courriel était à destination des personnels d’encadrement du second degré et des corps d’inspection qui sont amenés à participer à des manifestations publiques et à des cérémonies officielles sur la période. Je vous remercie de ne pas en tenir compte », était-il écrit dans l’erratum qu’a pu lire 20 Minutes.

« Le mal est fait »

Emmanuel Ethis, le recteur de l’académie de Rennes, a assuré à Ouest France que « les enseignants et directeurs d’école ne sont pas fonctionnaires d’autorité. Cette période de réserve ne les concerne donc pas. » Claire-Marie Feret, enseignante de français et militante du syndicat Snes a estimé sur X que  « le mal est fait », dénonçant une « méthode d’intimidation tout à fait indigne de notre administration ».

Toujours sur X, Éric Nicollet, Inspecteur de l’éducation nationale et Secrétaire général du SUI-FSU, rappelle que les inspecteurs de l’Éducation nationale ne « sont pas des fonctionnaires d’autorité, statut qui ne concerne que la haute fonction publique. »

« Les inspecteurs ont donc le droit le manifester à titre privé. La neutralité de tous les fonctionnaires, dans le cadre de leurs fonctions, est, quant à elle, évidente et permanente. », a-t-il écrit.

Ce mail est arrivé alors que les appels aux manifestations contre l’extrême droite et le RN se multiplient ces derniers jours après leur victoire aux Européennes, la dissolution de l’Assemblée nationale, et la perspective des élections législatives à la fin du mois.

À voir également sur Le HuffPost :

Législatives 2024 : François Ruffin se dit « capable d’être Premier ministre » en cas de victoire du Front Populaire

Ces jeunes ont voté aux européennes pour la première fois et ils s’en souviendront toute leur vie