Recrutement dans les services à la personne : des standards en baisse

Au salon Paris pour l’emploi, place de la Concorde : 400 exposants, 10.000 offres d’emploi et de formation, près de 8.000 entrées ce jeudi 7 octobre. Parmi les exposants : le secteur du service à la personne , un secteur qui peine à attirer les candidats. Alors les entreprises sont de moins en moins regardantes sur les profils. En témoigne cet entretien entre une jeune candidate et une entreprise du secteur.

Un bon CV

Assise à une table entre deux stands, Maria, 20 ans, attend son tour. Sur son CV, on peut lire un CAP en services de proximité et vie locale, et un stage en maison de retraite . Des atouts qui pourraient séduire Anne-Sophie, chargée des relations humaines dans une entreprise de services à domicile. L’entretien commence. Anne-Sophie lui demande : "Quel type de tâches avez-vous pu déjà réaliser avec de l’accompagnement auprès de personnes âgées ?". "Je les ai changés, je les ai aidés à manger, on parlait ensemble…", lui répond la candidate.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Ces tâches sont le strict minimum dans ce secteur. Alors la recruteuse poursuit l’entretien pour en savoir plus. "Vous connaissez déjà notre groupe ?" lui demande-t-elle. "Non, c’est la première fois", rétorque Maria.

De longs silences

Parfois, des silences s’installent dans la conversation. "Qu’est-ce qui vous plaisait le plus dans ces missions ?", adresse par exemple Anne-Sophie à Maria, avant d’enchainer face à l’absence de réponse : ...


Lire la suite sur Europe1