Recrutement d’astronautes, fuite de coronavirus et troisième vague : l’actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 31 mars 2021 : l'ESA ouvre sa campagne de recrutement d’astronautes et de parastronautes, l’OMS poursuit ses investigations sur la question de la fuite du coronavirus d’un laboratoire, et la troisième vague de Covid contraint Macron à s’exprimer ce soir.

L’actualité des sciences du 31 mars 2021, c’est :

En exploration :

  • La nouvelle campagne de recrutement de l’agence spatiale européenne (ESA) commence ce mercredi 31 mars 2021 : au terme de cette dernière, quatre à six astronautes seront recrutés.

  • L’ESA insiste sur son vœu de féminiser ses équipes ; lors de la dernière campagne, on ne comptait qu'une femme parmi les six astronautes recrutés.

  • Nouveauté importante : les candidatures sont pour la première fois ouvertes aux personnes en situation de handicap.

En santé : .

  • Le patron de l’OMS a annoncé mardi 30 mars 2021 son souhait que des enquêtes supplémentaires soient menées sur l'hypothèse de la fuite du coronavirus d'un laboratoire de Wuhan.

  • Cette requête a suscité la surprise, alors qu’un récent rapport de l’OMS soulignait que cette hypothèse était très improbable.

  • La théorie de la fuite du coronavirus d’un laboratoire de virologie de Wuhan était notamment vigoureusement défendue par le gouvernement de Donald Trump, alors que la Chine balaye depuis plusieurs mois cette idée.

En santé :.

  • Ce mercredi 31 mars 2021, Emmanuel Macron s’adressera à 20h aux Français, afin d'annoncer ses décisions relatives à la troisième vague de Covid qui submerge actuellement les hôpitaux français.

  • Près de neuf lits de réanimation sur dix sont en effet occupés, alors que plus de 5.000 personnes sont actuellement en réanimation.

  • Plusieurs mesures sont envisagées, comme la fermeture des écoles, l’accélération de la vaccination ou encore un confinement strict.

En météo : .

  • Une équipe anglaise annonce avoir enregistré la plus basse température jamais mesurée dans l’atmosphère : -111°Celsius.

  • Cette température, mesurée par un satellite, a été atteinte au cœur d’une tempête tropicale : plus précisément, elle a été observée au sommet d'un gigantesque cumulonimbus évoluant au dessus de l’océan Pacifique.

  • Ce type d'orages supers-froids, qui seraient en partie liés à une haute température à la surface des océans, [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi