Des records de chaleur battus partout en France, une nuit caniculaire attendue

© Romain Perrocheau, AFP

Des records de température sont tombés lundi dans l'Hexagone avec plus de 39°C à Brest et plus de 42°C à Biscarrosse. Le point culminant de ce nouvel épisode caniculaire est attendu dans la nuit de lundi à mardi.

39°C à Brest, 42°C à Nantes, 42°C à Biscarrosse... La France suffoque sous l'effet de la canicule et des incendies. C'est la 45e vague de chaleur recensée dans l'Hexagone depuis 1947 et elle touche particulièrement la façade ouest des Landes et du Gers jusqu'au Finistère.

Au moins une douzaine de records locaux de chaleur ont été battus lors de cette "journée la plus chaude de cette vague de chaleur", a annoncé Météo-France.

Selon des valeurs provisoires relevées à 17 h, le thermomètre a affiché 39,3°C à Brest (contre un précédent record de 35,1°C en août 2003), 39,5°C à Saint-Brieuc (contre 38,1°C en août 2003), 42°C à Nantes (contre 40,3 °C en juillet 1949) ou encore 42,6°C à Biscarrosse (contre 41,7°C en juin 2022).

La nuit de lundi à mardi ne donnera pas de répit : la température ne tombera pas sous 25°C de la Loire à la Normandie et dans l'est de la Bretagne.

Des milliers d'hectares partis en fumée

En Gironde, deux feux gigantesques ont déjà brûlé près de 17 000 hectares de végétation, l'équivalent d'une fois et demi la superficie de Paris. Par une chaleur caniculaire, avec plus de 40°C, et un ciel devenant gris-jaune, quelque 8 000 personnes ont dû quitter – de "façon préventive", selon la préfecture – deux quartiers de la commune de La Teste-de-Buch.

Le zoo du bassin d'Arcachon, à La Teste-de-Buch, va évacuer plus d'un millier d'animaux en raison de la fumée.

Près de l'autre grand incendie à Landiras, située plus à l'est dans les terres, au sud de Bordeaux, près de 8 000 personnes ont également dû évacuer de leurs habitations à la mi-journée sur ordre de la police.

Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur cet incendie, a annoncé le parquet de Bordeaux dans un communiqué lundi soir.

De fortes rafales de vent vont succéder à la canicule, a alerté Météo-France sur Twitter : "Chute du mercure de 15 à 20°C et rafales de vent d'ouest de 60 à 70 km/h. Phénomène soudain se propageant de la côte basque au bassin d'Arcachon entre 18 h et 21 h."

Paris a déclenché son plan canicule : parcs ouverts jusqu'à minuit, salles rafraîchies ouvertes au public, personnes vulnérables contactées par téléphone.

La canicule est particulièrement difficile en milieu carcéral. À la prison de Perpignan, les surveillants n'arrivent pas toujours à appliquer les consignes, selon Pierre Grousset, secrétaire local Ufap-Unsa Justice.

"Nous avons des cellules de 9 m2 où s'entassent trois détenus, sans douche. En temps normal, trois douches par semaine sont prévues dans des espaces collectifs. Actuellement, il en faudrait plus. Mais ce n'est pas toujours possible" parce que les surveillants ne sont pas assez nombreux, regrette Pierre Grousset.

Le monde agricole souffre aussi. En pleines moissons, des feux de culture, provoqués par le frottement des lames des moissonneuses-batteuses, ont éclaté jusque dans le nord de la France.

Le département de Loire teste l'épandage de lait de chaux sur la chaussée à la place de graviers pour limiter l'élévation de température et éviter que le bitume fondu ne colle aux pneus des voitures.

Quelque 69 départements en vigilance orange

L'alerte rouge a été maintenue lundi à 16 h pour les départements suivants : Charente, Charente-Maritime, Côtes-d'Armor, Dordogne, Finistère, Gers, Gironde, Ille-et-Vilaine, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Morbihan, Deux-Sèvres et Vendée.

Météo-France a étendu la vigilance orange à de nouveaux départements, portant le total à 69.

Les températures vont baisser et "la vigilance rouge canicule" devrait être levée sur la carte de vigilance de mardi matin 6 h", indique encore Météo-France, tandis que les fortes chaleurs vont se décaler "sur la moitié est de la France" avec des températures comprises entre 37 et 40°C.

Météo-France met aussi en garde contre des risques d'orage dans le sud des Alpes.

Cette vague de chaleur touche l'ensemble de l'Europe occidentale, provoquant également des feux de forêt en Espagne ou au Portugal. Environ la moitié du territoire de l'Union européenne est confrontée actuellement à un risque de sécheresse, a annoncé lundi la Commission européenne.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles