Le record de vitesse du débit Internet est pulvérisé avec 44,2 térabits par seconde

Edward Back, Journaliste hi-tech
1 / 2

Le record de vitesse du débit Internet est pulvérisé avec 44,2 térabits par seconde

Alors que les offres les plus rapides en fibre optique chez les fournisseurs d’accès français tournent autour d’un gigabit par seconde, des chercheurs australiens sont parvenus à établir une connexion 44.000 fois plus rapide. Dans un article publié dans Nature Communications, une équipe des universités Monash, Swinburne, et RMIT a créé une nouvelle puce optique minuscule qui leur a permis d’atteindre une vitesse de transfert de 44,2 térabits par seconde.

Contrairement à de précédents records, ce débit n’a pas été atteint dans un laboratoire. Les chercheurs ont utilisé une seule fibre optique standard de 75 km de long, qui relie les campus des universités Monash et RMIT. La puce intègre une technologie appelée micro-peigne optique, qui permet de transmettre les données de manière plus efficace. Les chercheurs ont opté pour une classe spécifique, appelée cristal de solitons.

Une puce intégrée pour augmenter la capacité des réseaux existants

Cette découverte représente un moyen peu coûteux d’améliorer les réseaux déjà en place. « À long terme, nous espérons créer des puces photoniques intégrées qui permettraient d’atteindre ce genre de débit de données sur des liaisons à fibres optiques existantes avec un coût minimal » a affirmé le professeur Arnan Mitchell de l’université RMIT.

Tout l’intérêt de cette recherche réside dans le fait que les opérateurs pourraient équiper leurs réseaux actuels pour en augmenter la capacité sans avoir à installer de nouveaux câbles optiques. Les premiers intéressés par cette technologie seront sans doute les centres de données. Produite à grande échelle, cette puce optique pourrait un jour être utilisée pour booster les connexions fibrées résidentielles…

> Lire la suite sur Futura