Le record de la SSC Tuatara annulé, une nouvelle tentative programmée

fr.info@motor1.com (Yann Lethuillier)
·2 min de lecture
SSC Tuatara devient la voiture de production la plus rapide
SSC Tuatara devient la voiture de production la plus rapide

Jerod Shelby, le patron de SSC, a annoncé que ce record ne serait pas soumis à validation auprès du Guinness.

Le 10 octobre dernier, SSC annonçait avoir battu un record avec sa supercar, la SSC Tuatara. La firme américaine s'offrait donc le record du monde de vitesse dans la catégorie véhicule de production avec une vitesse moyenne sur un aller/retour établi à 316,11 mph, soit environ 508,73 km/h et une pointe enregistrée à 331,15 mph, soit 532.93 km/h.

Une performance assez spectaculaire qui a pour le moins étonné le petit monde de l'automobile, tant SSC semble s'être octroyé ce record avec une facilité déconcertante. Cette performance lui a permis d'éclipser le précédent record établi en 2017 par la Koenigsegg Agera RS, sur cette même portion de route située dans le Nevada, avec une vitesse moyenne de 277,87 mph, soit environ 446.97 km/h enregistrée là aussi sur un aller/retour.

Sauf qu'après l'annonce de ce record sont venus les doutes, et de très sérieux doutes. Certains internautes ont aussi analysé les écarts entre les bandes sur la route. En réalisant un simple produit en croix, certains ont remarqué que la vitesse était en fait bien plus faible que les plus de 500 km/h revendiqués. SSC s'est ensuite défendu en début de semaine en expliquant que Dewetron, le fabricant du matériel de télémétrie utilisé sur ce record, avait tout simplement validé les données.

Sauf que là encore, problème, Dewetron et SSC ne semblent pas vraiment d'accord. La société en charge de la télémétrie a publié un communiqué officiel dans lequel il est expliqué que l'entreprise ne s'est pas associée à ce record et que, dans cette mesure, elle ne confirme pas les données télémétriques et la vitesse enregistrée : "Aucun membre de l'entreprise Dewetron n'était présent lors du test ou n'était associé aux préparations. Puisque les données récoltées reposent largement sur le bon "setup" et sur la bonne calibration du matériel, nous ne pouvons pas garantir la validité des données".

La controverse qui a suivi cette performance a été telle que Jerod Shelby, le patron de la marque, a décidé d'y mettre un terme en tirant un trait sur cette première tentative de record et de ne pas la proposer au Guinness. Il annonce également programmer une nouvelle tentative sous peu de temps.

"Peu importe ce que l'on pourra mettre en place pour prouver notre bonne foi, il y aura toujours un doute sur notre performance", explique Jerod Shelby dans une vidéo publiée vendredi 30 octobre sur la chaîne Youtube de la marque. "Nous devons reprogrammer notre tentative de record, et nous devons l'organiser de façon à ce que ses résultats soient irréfutables".

À lire aussi