Pas de record pour Serena Williams qui s'incline en finale de l'US Open

Serena Williams a perdu samedi en finale de l'US Open face à la Canadienne Bianca Andreescu. 

Quatrième tentative et quatrième échec : Serena Williams a perdu samedi en finale de l'US Open et n'a toujours pas décroché ce 24e titre du Grand Chelem dont elle rêve depuis son retour de maternité en mars 2018. Mais est-ce vraiment une surprise, tant Serena Williams a pris l'habitude de jouer ses finales comme paralysée par l'enjeu d'un titre majeur qui lui permettrait d'égaler le record de Margaret Court ? Preuve de l'extrême nervosité de l'Américaine qui aura 38 ans le 26 septembre : elle a perdu le premier jeu du match, sur son service, en commettant deux doubles-fautes. Et c'est sur une nouvelle double-faute qu'elle a offert la première manche à son adversaire.

Il faut dire qu'à New York, la pression sur ses épaules est énorme : plus de 20 000 personnes, dont le réalisateur Spike Lee vêtu de violet comme sa championne, ou encore Meghan Markle, épouse du prince Harry, assise dans le box de la joueuse aux côtés de sa mère et de sa soeur Venus, attendaient qu'elle réussisse cet exploit historique. Mais encore une fois, elle était trop tendue pour y parvenir et n'a pas joué à son meilleur niveau. Dès son entrée sur le court Arthure-Ashe elle est apparue le visage figé et elle ne s'est jamais relâchée.

Compteur bloqué

Son compteur reste donc bloqué aux 23 titres majeurs qu'elle a atteints à l'Open d'Australie en janvier 2017. Elle s'est depuis inclinée à Wimbledon en 2018 face à Angelique Kerber, à l'US Open 2018 devant Naomi Osaka, puis encore à Wimbledon en 2019 face à Simona Halep et donc samedi à l'US Open 2019 face à Bianca Andreescu. A chaque fois, le score a été sans appel. «Je me suis battue aujourd'hui (samedi), a-t-elle relevé. La finale contre Kerber ne compte pas parce que j'étais exténuée : mon bébé(...)


Lire la suite sur Paris Match