Un record depuis 20 ans: il fait -62,7°C à Iakoutsk, la ville la plus froide du monde

La ville sibérienne de Iakoutsk est en proie à une vague de froid particulièrement intense. Après avoir passé la barre des -50°C il y a quelques jours, le mercure est cette fois-ci descendu sous les -60°C.

Plus de 20 ans qu'il n'avait pas fait si froid. La station météo de la ville russe de Iakoutsk, connue pour détenir le titre de "ville la plus froide du monde", a enregistré une température particulièrement basse: -62,7°C, une température inférieure de plus de 20 degrés aux -40°C de moyenne pour un mois de janvier, par ailleurs le mois le plus froid de l'année dans la ville.

Ce nouveau record intervient seulement deux jours après que le mercure est déjà descendu à -50°C, rapporte CNN. Cette vague de froid inhabituelle, même pour Iakoutsk, capitale de la République de Sakha, en Sibérie orientale, coïncide avec des températures qui se sont refroidies récemment dans une grande partie de la Sibérie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Vous ne pouvez pas lutter"

Si les habitants sont habitués à s'emmitoufler durant une bonne partie de l'année, les températures actuelles les forcent à redoubler de précautions face à un froid qui représente un danger constant, notamment d'engelures.

"Vous ne pouvez pas lutter. Soit vous vous adaptez et vous vous habillez en conséquence, soit vous souffrez"", explique une passante vêtue de deux écharpes et de plusieurs couches de gants, bonnets et capuches.

"Il faut s'habiller chaudement. Avec des couches, comme un chou", détaille quant à elle une habitante.

La visibilité dans les rues est par ailleurs très dégradée en raison d'un épais "brouillard de glace" qui recouvre toute la ville en hiver. Un phénomène dû au fait que "l'air est si froid que l'air chaud des maisons, des personnes et des voitures ne peut pas monter" et la vapeur reste donc bloquée au sol, selon l'Université fédérale du Nord-Est à Iakoutsk.

L'université précise par ailleurs dans une note à ces étudiants, dont certains peu familiers des températures sibériennes, qu'il "n'est pas recommandé de se promener dans les rues en hiver lorsque la température est inférieure à -40 °C".

Une ville habituée aux épisodes extrêmes

Iakoutsk avait déjà bénéficié d'un coup de projecteur en juin 2022 lorsque la ville et sa région avaient été recouvertes d'une épaisse fumée en lien avec les incendies qui ravagent régulièrement la Sibérie en été en raison du réchauffement climatique.

En plus de ses températures locales extrêmement basses Iakoutsk est connue pour être l'une des plus grandes villes (355.500 habitants selon CNN) situées sur les zones de permafrost ou pergélisol, ces sols constamment gelés qui renferment d'importantes réserves de carbone.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Froid, chutes de neige, vent et précipitations : l'hiver s'installe enfin en Europe