Reconversion d'Olivier Véran de neurologue à médecin esthétique : un député veut encadrer ces « dérives »

Un secteur devenu trop « lucratif » et qui entraîne « des dérives ». Un député entre en guerre contre les reconversions des médecins généralistes vers la médecine esthétique, trop nombreuses à son goût. Avec sa suppléante Sylvie Dezarnaud, le député Yannick Neuder, qui est aussi vice-président de la Commission des affaires sociales, annonce déposer une proposition de loi visant à encadrer ces reconversions. Le député, qui est aussi médecin, ne veut pas « stigmatiser la médecine esthétique », mais veut mieux « réguler les reconversions des médecins vers la pratique de la médecine esthétique ».

Selon lui, ces reconversions sont beaucoup trop nombreuses ces derniers temps et ont été poussées par les réseaux sociaux : « Son caractère lucratif a entraîné des dérives », déplore le député, qui ajoute que ces reconversions « fragilisent les autres spécialités », comme la dermatologie. Rappelant également que 87 % du territoire est un désert médical, que ce soit dans les villes ou dans les campagnes, Yannick Neuder énumère les délais d’attente pour les prises de rendez-vous qui ne cessent de s’allonger : dix jours pour obtenir un rendez-vous chez un médecin en 2024, contre quatre en 2019, par exemple.

À lire aussi Le RN pas dans « l'arc républicain » ? Véran se distingue d'Attal et Macron

La chirurgie esthétique parmi les spécialités les plus choisies

Mais il y a pire : trois semaines et trois jours en pédiatrie, soit une semaine de plus, ou encore deux mois pour un ORL....


Lire la suite sur LeJDD