La reconnaissance d'un État palestinien enflamme l'Assemblée nationale à Paris

Le jour où l'Espagne, l'Irlande et la Norvège reconnaissent formellement l'État de Palestine, les débats à l'Assemblée nationale française s'enflamment. Les esprits se sont fortement échauffés ce mardi 28 mai après qu'un député LFI a violé le règlement en brandissant à bouts de bras un drapeau noir, rouge, blanc et vert, celui de la Palestine. La séance a été immédiatement interrompue, et le parlementaire lourdement sanctionné.

De notre envoyé spécial à l'Assemblée nationale,

Un rassemblement était en cours ce mardi soir à Paris, place de la République, à l'appel de plusieurs députés de La France insoumise, qui voudraient que la France reconnaisse l'État de Palestine. Mais ce sont les images franchement peu glorieuses de l'Assemblée qui tournent en boucle sur les chaînes de télévision.

C'était vers 15h30 heure de Paris, lors de la séance des questions au gouvernement. Pendant que le ministre Franck Riester répondait à une question du groupe insoumis sur les ventes d'armes à Israël, le député LFI Sébastien Delogu s'est levé et a brandi le drapeau palestinien.

Ce geste visait selon lui à dénoncer l'offensive israélienne menée à Gaza, dont la France serait – toujours selon lui – « complice ». Il a immédiatement provoqué un tumulte important, le mot est faible. De très vives indignations dans l'hémicycle ont éclaté de la part des élus d'extrême droite, de droite et de la majorité présidentielle ; colère également de la présidente Yaëlle Braun-Pivet.


Lire la suite sur RFI