Comment reconnaître un site de désinformation généré par l’intelligence artificielle ?

De nouveaux sites de désinformation liés à la Russie, créés entre le mois de mars et le mois de mai, utilisent l'intelligence artificielle pour générer leur contenu. Avec des articles plagiés, de faux journalistes ou des images manipulées, ces sites parviennent, grâce à l'IA, à présenter l'apparence de médias authentiques. Voici comment les repérer.

À première vue, ces sites ont l'apparence de médias professionnels. Le Boston Times, créé le 21 mars, le Houston Post, en ligne le 27 avril et Media Alternatif, actif depuis le 25 mai, sont pourtant factices. Il s'agit de sites de désinformation ayant pour points communs l'utilisation de l'intelligence artificielle pour produire leur contenu et la diffusion d'intox reprenant le narratif de la Russie.

Il est cependant possible, en étudiant "un faisceau d'indices", de "déterminer si un site est non fiable et généré artificiellement", indique à la rédaction des Observateurs Chine Labbé, rédactrice en chef et vice-présidente de NewsGuard, une start-up spécialisée dans le suivi des "fake news". Voici lesquels.

  • Vérifier le logo du site

Le logo du Boston Times par exemple, a vraisemblablement été créé par une intelligence artificielle comme DALL-E 3. Le texte du logo est incohérent, le mot en bas à droite ne voulant rien dire en anglais – un indice laissant penser que l'image a été générée artificiellement.

  • Repérer les traces de prompt dans les articles


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24