"Reconnaître l’identité de genre dans une compétition sportive entre en contradiction avec le fait de reconnaître le sexe"

·1 min de lecture

Marguerite Stern, créatrice des collages féministes et auteure du podcast et du livre "Héroïnes de la rue" (Michel Lafon), s'inquiète d'amendements qui pourraient prendre en compte l'identité de genre plutôt que le sexe, lors des compétitions sportives.

Ce vendredi 19 mars, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture une proposition de loi sur le sport proposée par LREM, laquelle est censée permettre une démocratisation de la pratique sportive. EIle propose plusieurs mesures pour lutter contre les discriminations, notamment la mise en place progressive d’une parité au sein des instances dirigeantes.Parmi les amendements adoptés, certains concernaient l’introduction du terme "identité de genre". Le député Raphaël Gérard s’est fendu d’un communiqué à ce sujet sur Twitter "la loi consacre en préambule l’égalité de toutes et tous dans l’accès à la pratique sportive, sans distinction en raison du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, du handicap ou tout autre motif".En réponse aux protestations de nombreuses féministes, ce monsieur s’est permis de nous qualifier de TERF (Trans Exclusionary Radical Feminist), terme renvoyant à une insulte fréquemment utilisée par les transactivistes contre certaines féministes pour entre autres, nous menacer de viol et de mort. De mémoire, c’est bien la première fois qu’un élu de la République se permet publiquement de traiter des femmes de "TERF", et j’aimerais qu’on le retienne. Ce monsieur a également cru de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record