Reconfinement : le trafic routier baisse mais moins qu'en mars

·1 min de lecture

Depuis le 30 octobre, la France est entrée dans une nouvelle phase de confinement pour tenter d'enrayer la propagation de l'épidémie de coronavirus. Pendant une période d'au moins quatre semaines, il est donc demandé à la population de limiter les contacts au strict minimum et les déplacements sont de nouveau soumis à autorisation via le retour des attestations de sortie.

Evidemment, tout cela à une incidence sur le trafic routier. En effet, Waze a déjà relevé une baisse importante de la circulation. Celle-ci est toutefois inférieure à celle observée lors du premier confinement. Logique puisque contrairement au printemps dernier, de nombreux secteurs économiques sont autorisés à maintenir leur activité.

-50% de trafic à Lille, -38% à Paris

D'après l'application de guidage communautaire aux 14 millions d'utilisateurs en France, la distance moyenne parcourue par les Français a ainsi diminué dans les grandes villes dès le premier jour du nouveau confinement. Le 30 octobre, elle a baissé de 50% à Lille, 41% à Lyon, 38% à Paris, 37% à Bordeaux, 33% à Toulouse et 30% à Marseille, par rapport à la moyenne de février (période de référence : 11-25 février 2020).

C'est toutefois bien loin de la baisse enregistrée le 18 mars 2020, lors du premier jour plein du premier confinement. Ce jour-là, à Lyon, la distance parcourue avait chuté de 83%, à Bordeaux et Toulouse de 81%, à Lille de 80%, et à Paris et Marseille de 79%.

Source : Waze

Lire aussi

  • Reconfinement

Lire la suite sur Auto Plus

Le Ford EcoSport Active (2020) dévoilé
Emissions de CO2 : Volvo au secours de Ford
Top 10 des voitures les plus vendues en France en 2020
AC Cobra Le Mans (1963) : une réédition électrique !
Volkswagen Golf R (2020): une boîte méca, mais pas pour nous
Confinement : vers une circulation plus restreinte ?