Reconfinement : il y a t-il de la concurrence déloyale entre les commerçants ?

La liste des commerces autorisés à ouvrir n'a pas changé par rapport au premier confinement de mars. "Il y a six mois, la Fnac aurait pu ouvrir. Ça n'avait pas été le choix fait à l'époque", explique le journaliste David Boéri, vendredi 30 octobre sur le plateau de 19/20. Non seulement la Fnac a choisi d'ouvrir pendant le reconfinement, mais, surtout, elle a décidé de rendre l'ensemble de ses rayons accessibles. "Le gouvernement va devoir changer de stratégie" Les librairies et clients se sont immédiatement mobilisés. "Résultat : le gouvernement doit céder et demander la suspension des ventes de livres", rapporte le journaliste. La situation pourrait créer un précédent, puisque d'autres secteurs pourraient se mobiliser. Par exemple, une enseigne de literie a saisi le tribunal administratif de Paris pour concurrence déloyale. "Le gouvernement va devoir changer de stratégie, ne plus lister les types de commerces qui ont le droit d'ouvrir, mais plutôt la liste des produits essentiels", développe David Boéri.