Reconfinement : Stéphane Plaza s'étonne des commerces ouverts alors qu'il ne peut pas exercer son métier "à 100%"

·1 min de lecture

La situation est alarmante. Face à la flambée des cas de contaminations en France, le président de la République Emmanuel Macron a décidé un reconfinement du pays depuis vendredi. Selon le dernier bilan des autorités, 49 000 nouveaux cas ont été détectés en 24h, des chiffres en sensible hausse en peu de temps. Face à la crainte de submersion des hôpitaux français, le chef de l'Etat a pris solennellement la parole mercredi soir à 20 heures pour annoncer aux Français que le pays allait être remis sous cloche. Même si ce confinement est considéré comme plus "souple" que celui de mars dernier, de nombreux commerces sont contraints de fermer à l'image des agences immobilières. Ce samedi 31 octobre sur son compte Instagram, Stéphane Plaza a poussé un coup de gueule contre le confinement et s'est étonné des commerces ouverts alors qu'il ne peut pas exercer son métier à 100%.

Pendant le confinement les enfants continuent de naître, les amoureux de s'unir, les plus âgés de prendre leur retraite, les jeunes de s'installer et les moins amoureux ... de divorcer ? Il faudra bien les loger non ? L'immobilier est donc essentiel ! Essentiel pour la vie, essentiel pour l'économie", a débuté le présentateur de Recherche appartement ou maison avant d'ajouter : "Je peux me rendre dans mon agence suivre vos dossiers mais je dois fermer mon agence et ne pas vous recevoir, j'ai le droit d'estimer et de rentrer un mandat avec un particulier pour vendre son bien mais interdit de le faire visiter avec (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Halloween : Alizée poste des adorables photos de sa fille Maggy déguisée en monstre gentil, les internautes sous le charme
"Loana va un peu mieux" : sa mère donne des nouvelles de sa fille hospitalisée en unité psychiatrique
Kim Kardashian : pour son anniversaire, son père Robert Kardashian renaît de ses cendres... grâce à un hologramme (VIDEO)
Romane Serda revient sur son job de "mannequin cul" : "Il n'y a pas de sot métier"
François Berléand : cette blague de son père qui l'a traumatisé