Reconfinement: ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Jeanne Bulant
·5 min de lecture

Le chef du gouvernement a dévoilé les contours du reconfinement qui va être mis en place en France à partir de vendredi pour le mois de novembre.

Au lendemain de l'annonce du reconfinement par Emmanuel Macron, c'est le Premier ministre Jean Castex qui a présenté les détails des nouvelles mesures restrictives qui vont s'appliquer en France à partir de vendredi, pour une durée d'un mois minimum.

"Tout le monde avait intégré le risque d'une deuxième vague, mais personne n'avait prévu une flambée si violente et si rapide" de l'épidémie de Covid-19, a commencé le chef du gouvernement lors de sa conférence de presse, estimant qu'il n'y avait pas d'autre solution".

"Les contours" de ce nouveau confinement ne seront pas "ceux de mars car nous avons appris" de la première vague. "Ce confinement sera adapté sur deux point essentiels : l'école et le travail", a déclaré Jean Castex.

· Déplacements "d'une heure" dans un rayon d'"un km"

Jean Castex a annoncé qu'à partir de vendredi, il ne sera possible de se déplacer qu'une heure par jour et dans un rayon d'un kilomètre autour de son domicile. Il ne sera donc pas possible de "voyager sur le territoire national", mais également de se rendre chez des amis, dans la famille au-delà d'un kilomètre de chez soi.

· Ce qui sera possible sous attestation dérogatoire

Plusieurs attestations dérogatoires seront donc nécessaires pour "tout sortie", a confirmé le Premier ministre lors de sa conférence de presse. Deux attestations permanentes pourront être délivrées "par l'employeur ou l'établissement scolaire."

"Vous pourrez sortir faire vos courses alimentaires, vous rendre ou revenir du lieu de travail, pour des motifs médicaux, se rendre à l’hôpital, des motifs familiaux impérieux, pur une convocation judiciaire ou administrative, pour des missions d’intérêt général, pour un déplacement d’une heure maximum pour une activité physique ou sortir votre animal dans un rayon d’un kilomètre", a-t-il détaillé", a détaillé le Premier ministre.

· Ce qui va fermer à partir de vendredi

Comme l'avait annoncé le chef de l'État mercredi, les bars et restaurants seront fermés dans le cadre de ce nouveau confinement, tout comme les salles de spectacle et les musées.

Dans le cadre de ce nouveau confinement, les salles de sport et gymnases seront fermés et les sports collectifs interdits. L'essentiel des espaces recevant du public resteront fermés, à savoir les parcs d'attractions, salons, foires et expositions. Si les bibliothèques devront fermer leur portes, celles-ci pourront installer un système de livraison.

· Ce qui pourra rester ouvert

Contrairement au printemps, les parcs, jardins, forêts, plages resteront accessibles pendant ce second confinement. Les guichets de la Poste ou de banque resteront eux-aussi ouverts. Cette fois, les commerces alimentaires, tous les magasins de gros, les stations-services et les garages, les laveries, opticiens, la location de voiture et les jardineries resteront également ouverts dans le cadre de ce confinement, tout comme les marchands de journaux.

Les restaurants et commerces fermés du fait des protocoles sanitaires pourront livrer leurs clients, lesquels pourront également venir retirer des commandes en ligne. De la même manière, les librairies et autres disquaires pourront organiser des activités de livraison et de retrait de commandes via le Click & Collect.

Les lieux de culte resteront ouverts mais les cérémonies religieuses seront interdites, excepté pour les enterrements dans la limite de 30 personnes et les mariages dans la limite de 6 personnes.

Les transports en commun maintiendront un niveau de service. Les hôtels pourront maintenir une activité pour les déplacements professionnels indispensables mais leurs restaurants devront être fermés.

· "Le télétravail n'est pas une option"

"Toutes les entreprises dont les activités ne sont pas contraintes de fermer doivent continuer à travailler", a déclaré la ministre du Travail Elisabeth Borne, précisant toutefois que "les travailleurs dont les activités peuvent être réalisées à distance doivent télétravailler. Le télétravail n'est pas une option". "Cette obligation sera inscrite dans la nouvelle version du protocole national en entreprise".

· 15 milliards d'euros par mois d'aides aux entreprises

Le chef du gouvernement a annoncé que 15 milliards d'euros d'aides aux entreprises allaient être débloqués pour les aider à surmonter le reconfinement. "Environ 6 milliards d'euros pour le Fonds de solidarité, 7 milliards d'euros pour l'activité partielle", "un milliard d'euros pour les exonérations de cotisations sociales, un milliard d'euros pour prendre en charge une partie des loyers des entreprises", a détaillé le ministre.

· Un protocole sanitaire durci pour la rentrée scolaire

Comme l'avait annoncé Emmanuel Macron, les écoles, collèges et lycées resteront ouverts pendant ce reconfienement. La cantine sera maintenue mais les récréations seront organisées en petits groupes, a précisé le Premier ministre.

Un nouveau protocole sanitaire renforcé va être mis en place dans les établissements scolaires afin de "permettra l'accueil de tous les élèves", a assuré jeudi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Ce nouveau protocole "durci" prévoit notamment le port du masque à partir du CP, une limitation du brassage des élèves avec des arrivées et départs étalés dans le temps, des "déplacements limités au maximum" et des récréations "par groupes", a ajouté Jean-Michel Banquer qui n'a en revanche pas évoqué l'accueil de demi-groupes d'élèves uniquement, réclamé par plusieurs syndicats.

"Pour les universités et les établissements d'enseignements supérieurs, la règle sera le distanciel, tous les cours devront être assurés en ligne", a aussi confirmé Jean Castex.

Il sera possible de passer des examens ou concours, tout comme l'examen du permis de conduire, a aussi confirmé Jean Castex lors de son point presse.

· Les tournages et répétions possibles à huis clos

Dans le monde de la culture, les tournages, enregistrements ou encore répétitions pourrront continuer à avoir lieu à huis clos, a annoncé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Enfin, le Premier ministre Jean Castex a assuré qu'un nouveau point serait oragnisé dans deux semaines afin de faire le point sur le confinement et la situation sanitaire en France.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :