Reconfinement : les principales mesures annoncées par Jean Castex

·2 min de lecture

Après une pensée pour les victimes de l’attentat de la Basilique Notre-Dame de Nice et la confirmation de la tenue d’un Conseil de défense vendredi matin, Jean Castex a précisé le plan du nouveau confinement afin de faire face à la violence de la deuxième vague épidémique de Covid-19.

Comme annoncé par Emmanuel Macron mercredi soir, le confinement prendra effet vendredi à partir de minuit et jusqu’au 1er décembre et sur toute la France métropolitaine ainsi qu’en Martinique. «Il n’y a pas d’autres solutions», a-t-il expliqué. «Nous avons appris de la première vague», a-t-il indiqué. Un certain nombre de mesures du premier confinement seront reconduites. «Vous ne pourrez sortir que pour faire vos courses alimentaires, pour vous rendre sur votre lieu de travail, pour des motifs médicaux, pour un déplacement d’une heure maximum pour activité sportive ou animaux, dans un rayon d’un kilomètre et seulement en plein air, pour accompagner un enfant à l’école, pour se rendre dans un service public.

Lire aussi :Les enfants devront porter un masque à l’école à partir de six ans, les cantines resteront ouvertes

Il sera impossible de voyager au sein du territoire national, y compris d'une résidence principale vers une résidence secondaire, avec une tolérance ce week-end pour le retour des vacances de la Toussaint. Une amende forfaitaire de 135 euros sera appliquée en cas de non respect du confinement. Pour chaque sortie, une attestation sera nécessaire et disponible sur Tous Anti-Covid. Deux attestations permanentes pourront être fournies par votre employeur et par l’établissement scolaire de vos enfants.

Lire aussi :Elisabeth Borne : "Les travailleurs doivent télétravailler cinq jour sur cinq"

Les lieux de culte ouverts

Les bars et les restaurants, les commerces autres que ceux de première nécessité, les cinémas, les théâtres, les parcs d'attraction, les salles de sport et les gymnases resteront fermées. Les commerces fermés de même que les restaurants ne pourront pas accueillir du public mais pourront(...)


Lire la suite sur Paris Match