Reconfinement : une période difficile pour les routiers

Alain Goulay, routier, profite d'un repas appétissant, mais il doit le consommer dehors. "Certains trucs, je veux bien. Mais au moins, qu'ils nous laissent les restaurants routiers ouverts au moins pour les chauffeurs", déplore-t-il. Lors du premier confinement, les routiers ont eu de grosses difficultés pour se restaurer, accéder aux toilettes, et se laver. Préparation de plateaux-repas Pour le reconfinement, les boutiques associées aux stations-service et leurs sanitaires restent ouverts. Mais les restaurateurs ont à nouveau fermé leurs salles. Alors, certains préparent des plateaux-repas pour ceux qui sont autorisés à travailler. "Un maçon qui est là toute la journée dehors, au froid, il peut manger chaud ? Dans son camion ? [...] Après, il y en a qui vont être malades", fustige Olivier Leroux, restaurateur. Les syndicats souhaitent des dérogations d'ouverture complète pour les "relais routiers".