Reconfinement : les nouvelles mesures sont-elles respectées ?

Mercredi 4 novembre au matin, les rues de Pau (Pyrénées-Atlantiques) étaient plus fréquentées que pendant le premier confinement. Sur leur attestation de déplacement dérogatoire, les automobilistes affirment avoir une raison valable, même s'ils constatent un confinement plus souple qu'au printemps. Néanmoins, à Lyon (Rhône), des étudiantes se sont adaptées aux règles pour pouvoir continuer à faire de l'exercice : elles courent autour de chez elles afin de respecter le périmètre autorisé d'1 kilomètre. "Je ne tiens pas tellement compte de l'heure obligatoire" Dans un parc parisien, les citadins sont nombreux à profiter de l'heure de promenade autorisée chaque jour, quitte à prendre quelques libertés. "Je ne tiens pas tellement compte de l'heure obligatoire ; je sors 1 heure, 1h30, tous les matins, comme ça", confie une passante. En plus du reconfinement, un couvre-feu le soir à Paris reste une hypothèse.