Reconfinement : un Noël particulier pour les fabricants de jouets

Des centaines de planchettes de bois sont découpées, façonnées et vernies pour devenir des jouets. Dans Jeujura, un atelier traditionnel du Jura, une cinquantaine d'ouvriers s'affaire pour préparer Noël. Une effervescence inédite à la fin du mois de novembre, selon une ouvrière, employée depuis quarante-deux ans. Arrêtée pendant le premier confinement, la production a pris deux mois de retard : pour le rattraper et sauver la meilleure saison de l'année, 19 intérimaires ont été embauchés en renfort. Cinq employés au chômage partiel De l'autre côté du département, l'atelier Jura Buis est figé depuis le début du reconfinement. Les machines sont à l'arrêt, les pièces inachevées, et seul, au fond de la manufacture, se trouve le patron. Acculé, il a mis ses cinq employés au chômage partiel. "Nous travaillons à 95% avec des magasins qui sont fermés ; seules les boutiques qui ont un site de vente en ligne arrivent à nous passer quelques commandes", déplore Pascal Brantus.