Reconfinement : le monde de la culture tente de faire face

Le reconfinement impose à tous les établissements culturels de fermer une nouvelle fois leurs portes, dès vendredi 30 octobre. Alors, la veille, dans un cinéma d’Avignon (Vaucluse), les clients profitaient de leurs derniers moments de détente. "Il faut que l’on se confine, mais, vu qu’on est autorisé, on profite pour une dernière séance", témoigne une cinéphile. Même scénario à Rouen (Seine-Maritime), où les cinémas ont fait le plein pour les ultimes projections. Les clients en soutien Une femme âgée ne cache pas sa joie de pouvoir voir un dernier film. "Il y avait longtemps qu’on voulait venir mais on était pris. Alors, là, on se dépêche", confie-t-elle. Dans un multiplex, on tente de garder le moral. "C’est un coup dur pour nous, bien sûr, mais aussi pour les spectateurs car ils renouaient avec le cinéma. On va rebondir. Il faut prendre son mal en patience", juge Arnaud Delalondre, directeur du cinéma Gaumont Le Grand-Quevilly (Seine-Maritime).