Reconfinement : dans le monde de la culture, la préoccupation est grande

Avant même l'annonce du reconfinement par Emmanuel Macron, mercredi 28 octobre, devant le théâtre parisien, La Scène Parisienne, l'ambiance était déjà morose. Les spectateurs s'inquiétaient d'une possible fermeture des lieux de spectacle. La rentrée théâtrale avait pourtant bien commencé dans ce théâtre, avec plusieurs spectacles et un public au rendez-vous après le confinement du printemps. "À mon avis, on est très mal" La fermeture imposée sera une catastrophe financière. "On va avoir des dettes, on va avoir des charges, on va avoir des salaires à payer [...] à mon avis, on est très mal", déplore Valérie Allègre, directrice de la Scène Parisienne. Dans le théâtre de la Gaîté-Montparnasse, on respecte scrupuleusement les consignes sanitaires. Alors, Sébastien Azzopardi, le metteur en scène de la pièce à l'affiche, a un sentiment d'injustice : "On s'est remis en marche, à la demande même du gouvernement, et à l'arrivée, on nous a mis le couvre-feu, on a perdu les deux tiers de notre clientèle. Là, on va devoir fermer, du coup, on se demande pourquoi on a fait ces investissements."