Reconfinement : la mesure est maintenue pendant deux semaines

“Nous devons rester constants et cohérents”, sont les mots prononcés par Jean Castex jeudi 12 novembre, lors d’un discours sur la situation épidémique en France. Deux semaines après les annonces d’Emmanuel Macron concernant le reconfinement, le Premier ministre a fait un état des lieux sanitaire de la deuxième vague. Si le confinement semble produire ses premiers effets, le système hospitalier subit toujours une énorme pression. Il est donc impensable pour le gouvernement d’alléger le dispositif. “Le Premier ministre a tout de même donné un calendrier” L’objectif du gouvernement est un allégement des restrictions pour les commerces à partir du 1er décembre, puis, que les Français puissent passer les fêtes de Noël. “L’équilibre est quasiment impossible à trouver. Comment réussir à conjuguer des objectifs contraires entre économie et santé ? Ce sont des vies qui sont en jeu. Jean Castex est apparu grave et ferme. Il assume et ajoute ‘ne pas céder à la pression’. Avec ce statu quo, c’est toute une partie des acteurs économiques qui se désespère”, explique la journaliste Anne Bourse en direct du ministère de la Santé. Le Premier ministre a tout de même donné un calendrier, une perspective aux Français : Noël. Néanmoins, la défiance grandit ; certains ministres craignent une explosion sociale.