Reconfinement : l'opposition politique égratigne Emmanuel Macron

Les premières réactions ne se sont pas fait attendre. À la suite de l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron, qui a annoncé mercredi 28 octobre un reconfinement de la population pour faire face à la propagation du coronavirus, les membres de l'opposition politique n'ont pas manqué l'occasion de critiquer le président de la République. "Que le chef de l'État ne compte pas sur nous pour le soutenir et faire un blanc-seing à ce qui est un fiasco total," déclare Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis. "La confiance ne se décrète pas" Vice-président des Républicains et maire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), Gilles Platret craint de son côté qu'Emmanuel Macron ne bénéficie pas de l'assentiment de ses concitoyens. "La population ne peut adhérer à ces mesures sanitaires que s'il y a un degré de confiance suffisant entre elle et le pouvoir, affirme-t-il. Or, la confiance ne se décrète pas, elle se trouve. Il aurait été bon que le chef de l'État reconnaisse ses erreurs."