Reconfinement: les librairies ouvertes uniquement en "click and collect"

Clément Vaillant
·Clément Vaillant est journaliste vidéo au HuffPost
·2 min de lecture
"Je sais quel coup de tonnerre représente ce confinement”, a déclaré la ministre de la Culture Roselyne Bachelot en conférence de presse. (Photo: youtube gouvernement - capture d'écran)
"Je sais quel coup de tonnerre représente ce confinement”, a déclaré la ministre de la Culture Roselyne Bachelot en conférence de presse. (Photo: youtube gouvernement - capture d'écran)

RECONFINEMENT - Des librairies fermées... partiellement. Roselyne Bachelot a détaillé les mesures imposées au monde de la Culture dans le cadre du plan de reconfinement. Parmi elles, la fermeture des librairies pour une durée de 15 jours à partir de ce vendredi 30 octobre.

Si les établissements ne pourront pas accueillir de public pendant cette période, ils pourront toutefois organiser des activités de “click and collect”. “Les librairies -comme les disquaires d’ailleurs- pourront organiser des activités de livraison et de retrait de commandes”, a déclaré la ministre de la Culture au cours d’une conférence de presse.

Elle a par ailleurs ajouté que la possibilité d’une réouverture classique des librairies sera étudiée d’ici 15 jours “au regard de la situation sanitaire”.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi un nouveau confinement national jusqu’au 1er décembre qui doit permettre de contenir la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 en restreignant au maximum les déplacements.

L’annonce a suscité la colère des libraires pour qui les fêtes de Noël représentent la meilleure période des ventes, comme l’ont expliqué plusieurs d’entre eux au HuffPost dans notre vidéo ci-dessous.

Plusieurs voix se sont élevées ce jeudi pour que les librairies soient considérées comme des “commerces essentiels” et qu’elles puissent rester ouvertes. Parmi elles, Fraçois Busnel, le présentateur de “La Grande Librairie” sur France 5 ou encore le dessinateur Joann Sfar.

Dans l’après-midi, la maire de Paris Anne Hidalgo a aussi pris position en faveur des libraires. “Nous ne devons sacrifier ni l’éducation, ni la culture, ni les commerces de proximité”, a-t-elle estimé.

Report du prix Goncourt par “solidarité”

Le prix Goncourt, qui devait être décerné le 10 novembre, a été reporté sine die par “solidarité” avec les librairies, a annoncé à l’AFP la déléguée générale de l’Académie Goncourt Françoise Rossinot.

“Le prix Goncourt est remis à une date indéterminée puisque le 10 novembre les librairies ne seront pas ouvertes. Pour les académiciens il n’est pas question de le remettre pour qu’il bénéficie à d’autres plateformes de vente”, écrit-elle ce jeudi 29 octobre dans un court message.

Par ce geste, les académiciens du Goncourt “tiennent à exprimer leur solidarité avec les libraires”, poursuit le texte.

À voir également sur Le HuffPost: Comment faire porter un masque aux enfants?

LIRE AUSSI

Reconfinement: en Île-de-France, les bouchons explosent

Reconfinement: Le Maire présente une mesure pour réduire les loyers des commerçants

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.