Reconfinement : le gouvernement revoit sa copie sur la fermeture des petits commerces

Devant la pression grandissante des maires et des commerçants, qui se mobilisent pour rester ouverts, le gouvernement revoit sa copie. "Il ne s'attendait pas à une telle fronde après l'annonce de la fermeture des commerces non-alimentaires, indique le journaliste Hugo Capelli, en direct de Matignon, à Paris. Dès vendredi 30 octobre, des maires sont montés au créneau en publiant des arrêtés pour autoriser les commerces à ouvrir." Une solution illégale, dont les préfectures se sont saisies pour les faire annuler. "Tenter de trouver une position commune" "Face à cette levée de boucliers, le message a, semble-t-il, été entendu, reprend le journaliste. En tout cas, Jean Castex était sur le pont tout le week-end du 31 octobre pour tenter de trouver une position commune. Toute la journée, il a réuni à Matignon deux ministres de Bercy, Bruno Le Maire, et Alain Griset, délégué aux petites et moyennes entreprises." Ils ont entendu les fédérations professionnelles et les associations de commerçants. En revanche, les maires n'ont pas été conviés. "Il faut donc s'attendre à des annonces de la part de Jean Castex. On sait d'ores et déjà que la grande distribution refusera de fermer ses rayons non-alimentaires", conclut Hugo Capelli.